Découvrez les différentes danses aux Angles près d'Avignon dans le Gard (30)

GRS « gymnastique Rythmique »

La gymnastique rythmique est une discipline sportive et artistique proche à la fois de la danse et de la gymnastique. Grâce à ce sport tu apprendras à utiliser les 5 engins : ruban, cerceau, ballon, massues et corde tout en améliorant beaucoup de tes capacités comme la coordination, la créativité ou la concentration.

Pendant le cours, la rigueur côtoiera l’amusement ; le but est de progresser tout en passant un bon moment.

Le cours commencera toujours par un échauffement corporel afin de réveiller le corps en douceur et de travailler la souplesse. Ensuite, nous passons à la pratique des engins : 1 ou 2 à chaque cours afin d’apprendre les bases puis des mouvements de plus en plus techniques adapté aux niveaux de chaque enfant.

Le but est d’apprendre ou de créer un enchaînement de quelques mouvements, en musique.

Nous finissons le cours par un temps de retour au calme et de débriefing de la Cette discipline s’adapte à tous le monde, de tout âge, sexe ou niveau alors, n’hésitez pas : venez rejoindre les cours de Gr dans notre école Danse Attitd !

 

Rock saute

Le rock sauté est une discipline créée avant tout pour les jeunes enfants (jusqu'à 14 ans ou plus) en pleine croissance, dont la capacité musculaire n'est pas assez développée pour supporter les acrobaties.

Le rock sauté correspond au rock acrobatique sans les acrobaties (le pas de base est identique, d'ailleurs appelé pas de base sauté).

cette danse est chorégraphiée (pas d'improvisation sur la musique) et régie par l'Association française de danses acrobatiques.

C'est une danse sportive, qui fait travailler le cardio, la souplesse et l'ensemble des muscles du corps.

Les pieds, les jambes et les abdos des danseurs sont les plus sollicités dû au sauté du pas de base.

Alors si tu as envie de t’amuser, d’une danse énergique, qui bouge et ludique alors rejoins Alexia qui sera te transmettre tout son savoir avec douceur , bienveillance et surtout beaucoup de professionnalisme

 

Yoga 

Yin Flow Yoga

Le Yin Flow Yoga est un yoga doux, qui travaille sur les tissus profonds du corps (les tendons, les ligaments, les os, ainsi que les fascias).

Les postures, profondes et tenues, sont combinées à la respiration et à la méditation, et sont connectées entre elles par un flow lent.

Ce cours vous permet de gagner en flexibilité et en mobilité, d'améliorer votre posture, de dénouer vos articulations, de préserver la souplesse de votre colonne vertébrale, d'oxygéner et régénérer vos tissus, et de prévenir les douleurs (notamment les maux de dos). 

Il vous apporte aussi calme, détente et lâcher prise pour vous aider à lutter contre les tensions et le stress, et améliorer votre concentration. Le lien parfait entre le corps et l'esprit.

Le Yin Flow Yoga est accessible à tous.

Fit-Yoga 

Le Fit-Yoga, est un cours basé sur les postures de yoga, et qui permet de travailler sa musculature profonde, son équilibre et sa souplesse.

Les postures sont dynamiques et enchaînées sur de la musique Lounge. Elles peuvent être adaptées à chacun. 

Chaque séance se termine par une courte médiation ou relaxation.

 

Les bénéfices du Fit-Yoga sont nombreux :

Renforcement de la musculature profonde, amélioration de la tonicité et de la posture, diminution des maux de dos, gain d'amplitude de mouvement et d'élasticité des muscles et des tendons, amélioration de la souplesse, diminution des tensions et du stress, amélioration de la concentration et de la mémoire, un cœur et des poumons renforcés.

Le Fit-Yoga est accessible à tous.

 

Méditation 

La méditation vous aide à vous concentrer sur le présent par des techniques simples : mentales, respiratoires, corporelles, ou encore énergétiques.

La méditation vous accompagne pour réduire le stress, l'anxiété, l'insomnie et la dépression. Elle vous aidera à réguler vos émotions et à lutter contre les douleurs chroniques. Elle vous permet également d'améliorer votre concentration, votre capacité d'attention et votre mémoire.

La méditation s'adresse à tous.

 

Gym Physio Perfect

La gym physio perfect c’est quoi ?

Une gym non génératrice de pression abdominale qui intègre respiration et périnée.

3 objectifs :

  • développer sa conscience corporelle et se reconnecter à une bonne gestuelle
  • se faire plaisir en maintenant sa capitale santé
  • faire des passerelles entre le cours, son quotidien et sa vie professionnelle.

Isabelle Reynaud Forte d’une expérience de plus de 30 ans dans se domaine , sera vous transmettre toutes ces connaissance avec bienveillance et professionnalisme.

 

Néo classique :

La danse néo-classique naît au XXème siècle avec les Ballets Russes de Diaghilev.

On y trouve notamment des positions « flex » ,angulaires, linéaires, sorties d’axe, parallèles, déhanchés, pointes outrepassées…

Le cours d’une heure se composera d’une barre puis d’un milieu avec pour chaque exercices des éléments de néo classique.

Lors des dernières 15 minutes de cours les élèves et la professeur créerons une phrase de fin de cours avec des éléments de néo classique qui évolueront à chaque cours, ou bien il y aura une reprise d’extraits de ballets néo classique connus.

 

Urban contemporain :

L’urban contemporain est un nouveau style qui se développe depuis quelques années aux Etats Unis, arrive en Europe depuis peu.

Ce cours est  un mélange de danse urbaine  et de danse contemporaine.

On travaille d’avantage les émotions, et le mouvement tout en gardant la modernité, les accents et la musicalité  de la danse urbaine. 

Cours idéal si vous aimer l’originalité, le métissage des styles mais aussi la transmition des émotions a travers le mouvement dansé et le tout en modernité.

 

Les Ateliers parents/enfants

Venez partager un moment privilégié, un temps de partage, de plaisir et de découverte avec votre enfant et le groupe autour du mouvement DANSER

Une atmosphère ludique, joyeuse et bienveillante remplie de magie et de bonne humeur

Un moment de découverte et de partage unique avec maman, papa, papi, mami, tati, tonton….

Ces ateliers sont conçus pour offrir un espace de rencontre parent-enfant inhabituel où chacun éprouvera du plaisir à créer et à être ensemble.

À travers un parcours de motricité, de jeux dansés, musicaux ou rythmiques avec des objets de couleur menés par une histoire que nous choisirons ensemble, les parents accompagnent leurs enfants dans la découverte ludique du corps, du mouvement et de la musicalité.

Des ateliers créatifs seront mis en place afin de développer l’artistique de chaque enfant (création d’instruments, de masques, séances photos, cours en déguisements…)

Nous proposons deux cours avec des adaptabilités différentes selon les âges : un pour les enfants âgés de 18 mois à 3 ans et l’autre pour les enfants âgés de 4 à 7 ans.

« GROUPE BABY » Accessible aux enfants de 18 mois (marche acquise) jusqu’à 3 ans.

La séance se compose d’un accueil suivi d’un échauffement, de jeux d’imitations ou rythmiques avec des objets ou tissus colorés.

Nous mettrons également en place des danses en rondes, des grands parcours, des comptines à tue-tête, des chants, de l’expression corporelle, des jeux rythmiques, des petites chorégraphies, le tout ponctué de Contes que nous choisirons ensemble par trimestre et qui viendront lier, enrichir et illustrer ces séances.

Des ateliers créatifs seront mis en place tout au long de l’année avec thématique en fonction des saisons ! (Atelier peinture, séance photo rigolote à Noël).et pleins d’autres à venir.

« GROUPE MINI BAMBINS » Accessible aux enfants entre 4 et 7 ans

Grâce aux chants, comptines, contes, musiques, matériels, instruments nous allons développer l’imaginaire et l’imagination, l’émotionnel, la mémorisation, la psychomotricité fine et le sens artistique de l’enfant dans des improvisations, des danses de groupe et des phrases dansées.

« GROUPE BAMBINS » enfants des 8 ans et +

Pourquoi ne pas utiliser la danse comme moyen pour resserrer les liens ?

Moment de partage, d’échange, de créativité

Dans un style moderne et urbain, accessible a tous

Dans une ambiance conviviale, ludique et amusante ou chacun pourra laisser libre cours a son bonheur et lâcher prise.

Un échauffement sera proposée a chaque début de séance ponctué de moment de création, apprentissage de chorégraphies, des moments d’improvisation conduite, pour laisser place a votre propre imagination, développer créativité et confiance en soi avec des propositions autant en individuels qu’a 2

Pour clôturer la séance un moment de retours au calme et détente.

« PARENTS ENFANTS C’EST PARENTS FAMILLE » ALORS MAMAN PAPA, PAPI, MAMIE….BIENVENUE A CHACUN D’ENTRE VOUS

 

Barre à terre :

La barre à terre est une discipline inventée par le danseur et chorégraphe d’origine russe Boris Kniaseff à la fin des années 1940.

Comme son nom l’indique la barre se déroulera au sol, assis ou allongé, votre corps sera alors libéré de son poids.

Ainsi vos articulations et votre dos ne vont pas en pâtir. Ce cours est ouvert autant aux danseurs(ses) qu’aux amateurs dans la matière.

Il débutera avec un réveil en douceur des articulations, puis une série d’exercices mêlant souplesse et musculation en profondeur.

Nouveauté cette année le cours se déroulera en 1h15 ce qui nous permettra de mettre en place sur les dernières 20 minutes une phrase chorégraphique en remaniant debout les exercices effectués au sol.

 

 

ÉVEIL À LA DANSE

Dans une dimension ludique et artistique, donc créative et imaginaire, il s'agit de faire découvrir aux enfants l'infinie variété de mouvements, de leur permettre de devenir libres et riches dans leur langage corporel. L'éveil, c'est aussi un éveil musical au sens de la découverte de différents styles de musique, au sens de l'écoute et de la traduction corporelle des paramètres de la musique. Dans le cours d'éveil, on apprend aussi à respecter des règles : protéger son corps et celui des autres, faire le silence lorsqu'on danse, observer les autres.

Dans le plaisir, les enfants vont donc acquérir les bases de la danse et de l'écoute musicale, leur permettant d'accéder ensuite à un cours d'initiation à la danse.

Le cours de danse est un moment d'émerveillement, de curiosité, d'enthousiasme pour l'enfant parmi les autres.

Objectifs:

Le cours d'éveil permet de travailler sur les fondamentaux de la danse, commun à tous les styles de danse : le corps, l'espace, le temps, l'énergie, l'intention du mouvement.

Déroulement des cours

L'échauffement se fait principalement au sol pour préserver le dos des enfants. Ceci pour obtenir à la fin de l'initiation un placement le plus correct possible.

Les cours sont basés sur différentes approches et de nombreux développements.

1. L'éveil et le développement corporel et moteur

Prise de conscience du corps (squelette, muscles, respiration)

2. L'éveil et le développement sensoriel et perceptif

Jeux avec des matières et des objets.

Exercices favorisant la perception auditive (grave, aigu, rythme...).

3. La connaissance d'éléments du langage chorégraphique

Apprendre à se repérer dans l'espace: où vais-je? Où suis-je dans l'espace?

Comprendre la qualité d'un mouvement: brusque, léger, ample, rapide...

4. Son épanouissement à travers la créativité

À partir de consignes données, l'enfant pourra donner libre cours à son imagination. C'est lui donner la possibilité de s'épanouir en réalisant quelque chose pour lui-même.

5. Savoir se situer et exister dans un groupe

Respecter, écouter, échanger... avec les autres.

L'élève apprend à se servir de son corps comme moyen d'expression, d'action et de communication.

6. Retour au calme à la fin du cours

Savoir faire le silence pour se détendre et favoriser la relaxation.

Un cours de danse éveil adapté pour les enfants âgés de 3 à 4 ans, un moment de partage et de découverte….

 

LE HIP-HOP

Ce courant est issu d'un mouvement non violent du Bronx lancé par Aka Kahyan Aasim (alias Afrika Bambaataa) et qui, malgré ses airs de Mister T, prônait le respect et la fraternité. Les acteurs de la culture hip-hop tiennent des rôles bien précis dans leurs vêtements amples et sous leurs casquettes ou bonnets. Pour simplifier, on identifiera le DJ (Disc Jockey qui mixe les disques et fait du scratch avec ses disques vinyles), le MC (Master of Ceremony qui, au micro, anime la foule, chante et fait du rap), le B-boy (break-boy qui danse le break, mais peut aussi pratiquer d'autres techniques de danse) et enfin le graffeur (qui fait des graffitis à la bombe de peinture ou au crayon marqueur). Approfondissons donc ce qui concerne la danse hip-hop.

La danse de la culture hip-hop est associée à la musique hip-hop. Cette musique est formée de mix, de scratchs, de samples (qui sont apparus grâce à la technologie), en plus des performances vocales comme le rap ou la beatbox (imitation de percussions par la voix). Du fait de sa constitution, la musique du hip-hop a induit différentes manières de bouger que l'on nomme le break, le locking et le popping qui peuvent comporter des saccades. Issu des communautés afro-américaines et portoricaines de New York, le hip-hop s'est développé dans les rues et on a pu assister rapidement à la formation de groupes de danseurs (crews) qui rivalisaient d'agilité dans des confrontations (battles). Ces compétitions informelles consistaient, au centre d'un cercle formé par les spectateurs et les danseurs, en une alternance d'improvisations (freestyle) entre les différentes équipes afin de déterminer qui était le meilleur et le plus spectaculaire.

Évolution

En hip-hop, on rencontre différents types de mouvements de danse. Il y a des mouvements que l'on fait debout et d'autres que l'on fait au sol (tours sur la tête, windmill où seul le torse reste en contact avec le sol alors que le reste du corps tourne, etc.). De nombreux mouvements sont inspirés d'autres disciplines comme le mime (l'idée du moonwalk de Michael Jackson est issu de jeunes danseurs de hip-hop), la capoeira, ou encore de l'observation d'animaux (le scorpion par exemple) ou de cultures (l'Égypte par exemple)

Après la conquête des USA, la danse hip-hop évolua ensuite dans différentes régions incluant la côte californienne et d'autres manières de danser émergèrent au contact de la culture funk dans les années 1980. On peut notamment citer le fait de bouger comme un robot et les mouvements de type electric boogaloo (une sorte de popping). C'est à cette époque que le hip-hop débarque en France. Certains d'entre vous se souviennent peut-être de "H.I.P. H.O.P." l'émission hebdomadaire de Sidney Duteil qui, en 1984 et sur TF1, débutait par un dynamique "Bonjour, les frères et les sœurs !". On y trouvait des cours de danse, des battles (appelées défis dans l'émission), des concerts en direct, etc. Cette émission a permis la popularisation du hip-hop (aujourd'hui appelé "old school") et amené beaucoup de jeunes à s'entraîner chez eux, dans les rues ou à l'école au son de gros radio-cassettes (les ghettos blasters). C'est dans cette émission qu'on a lancé en France le terme de smurf, synonyme du hip-hop dansé debout. La légende veut que le terme "smurf" (nom des schtroumpfs en anglais) a été donné à la danse du fait des gants blancs portés par certains danseurs). Or, les schtroumpfs n'ont jamais porté de gants blancs ! Une autre légende dit que le mot smurf aurait été associé au popping à cause d'un clip associant la bande-son originale des schtroumpfs aux USA et l'image de danseurs en train de faire du popping en portant de grosses chaussettes par-dessus leur pantalon de jogging.

Dans les années 90, le krump et ses mouvements énergiques (et paraissant empreints de colère) fait son apparition dans la région de Los Angeles. Cette manière de danser est associée à Cesare "Tight Eyez" Willis et Jo'Artis "Big Mijo" Ratti (leaders de la troupe des Krump Kings) ainsi qu'au chorégraphe Christopher "Lil'C" Toler (l'un des membres du jury de l'émission américaine "So You Think You Can Dance"). Depuis, plus récemment, un courant de hip-hop nommé new style se développe, mettant en avant les isolations (un peu comme en danse jazz).

Il s'agit d'un style plus "commercial" et qui s'éloigne du monde de la rue puisqu'il est à présent enseigné dans les écoles de danse sous un angle technique. C'est ce style qu'on peut voir régulièrement dans les clips vidéo. La danse hip-hop a donc de nos jours acquis ses lettres de noblesse en entrant dans les écoles de danse.

Une discipline ou petit et grand pourront se lâcher, un style décontracté mais rempli de technique, des musiques diverses et variés alors laissez vous tenter…

 

LE MODERN'JAZZ

Il y a une autre forme de danse qui est souvent enseignée dans les écoles de nos jours : le modern jazz. La confusion est souvent faite avec la danse moderne du fait du mot "moderne" qui est présent dans les deux appellations. Cela dit, les deux formes de danse n'ont pas grand-chose à voir.

Le modern jazz est issu de la danse jazz américaine des années 30 et 40 que l'on associe souvent au swing et au lindy hop (on appelle d'ailleurs aujourd'hui cela "jazz roots" ou encore "authentic jazz" pour bien marquer la différence). À la fin des années 40, la danse jazz intègre les comédies musicales de Broadway pour y évoluer dans les années 50 sous l'impulsion de chorégraphes comme Katherine Dunham ("La Grande Katherine") ou Bob Fosse. Le modern jazz est donc une danse technique, rythmée et dynamique qui essaye de rapprocher les techniques issues de la danse classique à la danse aux racines afro-américaines, avec un soupçon d'influences diverses (acrobaties, danse contemporaine, etc.). Le modern jazz est caractérisé par la coordination des mouvements, le contrôle de la gravité et les isolations des parties du corps dans le respect d'une technique de base établie. Le modern jazz est beaucoup utilisé dans les clips vidéo de chanteurs populaires (Britney Spears, Pussycat Dolls, Madonna, etc.) où il est aussi de plus en plus souvent mêlé à des mouvements de hip-hop

Le déroulé du cours MODERN’JAZZ : se composent généralement d’un pré-chauffement et de plusieurs exercices au milieu, d'une traversée et d'une chorégraphie à la fin du cours.

On y découvrira également le travail à deux (portés, contre-poids) ainsi que des ateliers de création et d'improvisation dirigés dans le but de développer la créativité de l'enfant.

Énergie et Dynamisme au RDV

UN MOMENT Échange avec Travail de groupe dans un esprit Bienveillant, ou un apprentissage sera transmis dans la joie et la bonne humeur

 

LE MODERN'

Après des dizaines d'années de règne, la danse classique commence à laisser de la place à d'autres styles de danse au début du XXe siècle. En effet, dans les années 1920, certains danseurs et danseuses sentent qu'il leur faut sortir des contraintes imposées par le ballet classique avec son fameux "en-dehors" et expérimentent de nouvelles positions, de nouveaux mouvements ainsi que de nouvelles tenues vestimentaires.

C'est ainsi que naît la danse moderne qui amène les danseurs à exprimer leurs émotions et laisser ces dernières inspirer leurs mouvements. Toujours en opposition aux règles classiques strictes, les danseurs modernes peuvent se déplacer les pieds nus et utilisent la gravité et les contractions du corps tout entier pour accentuer leurs mouvements. Des danseuses comme Martha Graham et Isadora Duncan sont considérées comme faisant partie des premières danseuses moderne

 

LE CONTEMPORAIN

Après la Seconde Guerre mondiale, apparaît la notion de danse contemporaine où la rupture est encore davantage consommée avec toutes les autres formes de danses, jusqu'au point d'aboutir au mouvement de la "non-danse" (années 90).

Les chorégraphes contemporains détournent les autres courants de danse, les métissent avec d'autres disciplines artistiques comme le théâtre, le cirque ou les arts plastiques. C'est réellement est un vaste domaine sans cesse en mouvement, plein de nouveautés, aux contours flous et aux formes multiples et hybrides. Elle peut s'apparenter à une recherche d'une autre représentation du monde, avec un vocabulaire différent des autres formes de danse. Ainsi, la danse contemporaine cherche-t-elle à surprendre le spectateur et, par ce biais, à faire naître l'émotion et généralement à faire passer un message. Merce Cunningham est considéré comme l'un des pionniers de la danse contemporaine.

 

FRENCH CANCAN

Cette danse joyeuse et endiablée est inséparable du mythe des nuits parisiennes et de l'ambiance cabaret, immortalisée par les peintures de Toulouse-Lautrec, le cinéma français ou hollywoodien. Avec sa débauche de jupons affriolants, son fameux lever de jambe et sa musique entraînante, la gaîté communicative du French cancan ne cesse de ravir, depuis près de 150 ans, les spectateurs du monde entier.

Le cours de danse cabaret est ouvert aux enfants et aux adultes, un cours traditionnel et typique connu de tous ou se mêle joie, gaieté, bonne humeur, jupon, lever de jambe et musique entraînante.

Les principales figures, aux noms imagés, s'appellent « port d'arme », « mitraillette », « assaut », « pas de charge », « saute-mouton » ou encore « petits chiens ». Bientôt, les hommes s'emparent de cette danse de tradition féminine et accompagnent ces dames sur scène pour réaliser de véritables numéros d'acrobates. Valentin le Désossé, connu aussi sous le nom de l'Homme du Quadrille, est le plus célèbre d'entre eux.

Un cours où se mélangent travail technique, souplesse, mise en scène et son petit coté humoristique et théatral tout comme le cabaret.

Cours de danse Les Angles, Cours de danse Avignon, Cours de danse Gard (30)

 

CABARET

Le cabaret est un genre artistique issu d'un mélange de comédie et de danse. Il se distingue particulièrement par son lieu de performance (restaurant, club de nuit, café-bistro) où audience est rassemblée, devant la scène, autour des tables.

Dans ce cours, nous aborderons la danse de style cabaret à travers une chorégraphie jazzy sensuelle qui vous fera travailler, entre autres, votre expression scénique.

Au cours des derniers siècles, le genre cabaret a fait sensation sur Broadway et au cinéma, notamment dans les films Cabaret (1972), Moulin Rouge (2001) et dernièrement Burlesque (2010).

 

ZUMBA® ET ZUMBA® KID'S

Le mot Zumba en espagnol signifie "bouger vite et s'amuser". Elle nous transporte avec ses rythmes latins endiablés et ensoleillés (salsa, merengue, cumbia, calypso, reggaeton, etc.) et nous propose ainsi un excellent exercice cardiovasculaire. Grâce à sa musique dynamique, entraînante et festive, elle est bénéfique pour le moral.

En plus de favoriser la posture, la Zumba® est une discipline par excellence pour améliorer le tonus musculaire, l'endurance, la coordination, la flexibilité et l'estime de soi. L'objectif de la Zumba® est de bouger et de s'amuser, tout en se dépensant. Il s'agit d'un brûle-calories par excellence où il est possible de brûler plus de 600 calories en une heure. Nul besoin d'être danseuse ou danseur pour pratiquer la Zumba®, l'essentiel étant de bouger et de s'amuser, tout en étant active et actif dans la bonne humeur, et ce, au rythme de la musique exotique!

Il est à noter que la Zumba® s'adresse à un groupe de tout âge où les chorégraphies sont simples, faciles à suivre, amusantes et efficaces. Il s'agit d'une belle opportunité de danser sans être jugé(e), le tout dans une ambiance festive et conviviale.

 

 

LE RAGGA DANCE-HALL

Origines :

Le Dancehall reggae est originellement jamaïcain, découlant directement du reggae et qui tire son nom du Dancehall (la salle de danse ou salle de bal, en français) qui désigne le lieu où l'on danse à l'intérieur comme à l'extérieur. Il est né en Jamaïque au tout début des années 1980 (où il se confond avec le rub-a-dub jusqu'à la disparition de celui-ci en 1985) et s'est rapidement propagé dans les Antilles avant d'atteindre le reste des pays francophones.

Style musical :

Le style musical dancehall n'est pas précisément définissable. À l'origine, il s'agit de toute musique jouée dans un espace clos. Ce terme désigne plutôt une connotation de groupe, d'ambiance, de rassemblement. Ainsi, le dancehall peut aussi bien sonner digital ou hardcore que roots. Dans les années 1990, il a parfois été associé à un style qui s'est développé sur la base de la musique indienne (voir le riddim Bam Bam créé par Sly & Robbie) et du Hip-Hop.

La grande révolution du dancehall est l'arrivée des machines numériques sur l'île vers 1984/85. De nombreux compositeurs se sont mis à la composition audio-numérique (voir le riddim Sleng Teng de King Jammy).

 

 

 

Break Dance

4 « Matières » principales : Le TopRocking, les Powermooven les FootWork, et le Tricking

Le TopRocking : Danse debout, constituée de beaucoup de bases issues de divers styles de danse hip hop et latino, apparue dans les années 50 et toujours en plein essor de nos jours. (Freestyle et Chorégraphie)

Les PowerMoove : Ce rapprochant plus de l'acrobatie et de la performance corporelle avec toutes sortes d'enchainements tout en rotation constante, par exemple ; Tourné sur la tête. (Freestyle)

Les FootWork : Enchaînements de bases et variations de pass pass au sol essentiellement basé sur les jambes, pouvant être très simple et également très complexe. (Freestyle et Chorégraphie)

Le Tricking : Enchaînement de figures et positions bloqués, figés, pouvant aller de la plus simple figure à des figures très complexe demandant de bonnes performances physiques. (Freestyle et Chorégraphie)


Comment cela ce passe-t'il en Cours ?
Pour les débutants ;

Enseignement d'un maximum de bases debout, sous forme de chorégraphie et/ou routine, Appliquer un maximum de bases debout sur la musique (de n'importe quel style) + compréhension des comptes.

Parties Sol simples avec le plus de Bases possible sous forme de Chorégraphie + Descentes (Permet de passer du debout au sol) Ateliers Trick simple, découverte des premiers mouvements accessibles à tous, apprendre les positions figées de base.

Pour les Intermédiaires et Ados/Adultes ; Même trame que pour les débutants +

Initiation PowerMoove et Tricking ; Demandant un peu plus de maîtrise de son corps, tout en restant abordable pour tous, sous forme d'ateliers individuels ou de groupe. + Histoire et Provenance des différents Styles de Break et différents Pas appris !

école de danse Les Angles, école de danse Avignon

 

 

Body Mind Fitness

Body & Mind Fitness, ce cours est ouvert à tous, vous permet de travailler en douceur, votre musculature profonde, votre équilibre et votre souplesse.

Inspirés du yoga, du pilates ou encore de la danse, et axés autour de la respiration, les différents exercices présentent plusieurs niveaux de difficultés pour que chacun progresse à son rythme.

Chaque séance se termine par une courte relaxation ou méditation. Vous en ressortirez calme, centré et reposé.

 

 

Définitions des danses

Les claquettes :

Les claquettes (ou tap Dance) sont un style de danse qui prend son origine dans la danse traditionnelle irlandaise, laquelle va s'exporter en Amérique du Nord avec les colons émigrants. Le nom de « claquettes » vient du son produit par des plaquettes de bois (en Irlande) ou de métal (en Amérique) fixés sur à la pointe et au talon des chaussures du danseur, ce qui fait de celui-ci un percussionniste, en même temps qu'un danseur.

 

Com2die musicale :

La comédie musicale est un genre théâtral, mêlant comédie, chant , danse . Apparue au tout début du XXe siècle, elle se situe dans la lignée du mariage du théâtre et de la musique classique qui avait donné naissance aux siècles précédents au ballet, à l'opéra, à l'opéra-bouffe et à l'opérette. Elle s'est particulièrement développée aux États-Unis, se dissociant à partir des années 1910 du genre classique par l'intégration de musiques « nouvelles » comme le jazz. De fait, le terme évoque de nos jours principalement les États-Unis et plus spécialement Broadway.

Comme pour le terme « opéra-comique », l'emploi du mot « comédie » est à prendre au sens large : en effet, les thèmes de la comédie musicale peuvent être légers ou tragiques. Ainsi West Side Story, inspiré du drame de Shakespeare Roméo et Juliette, ne peut être considéré comme une pièce « comique ». C'est pourquoi les appellations de théâtre musical ou spectacle musical sont depuis une vingtaine d'années préférés, ainsi que le mot musical1, principalement pour les productions anglophones.

Le terme désigne également par extension dans le langage courant un film musical. Les mondes de la comédie musicale et du film musical sont en effet intimement liés : de nombreuses comédies musicales ont été adaptées au cinéma dès l'arrivée du cinéma parlant. Il arrive, plus rarement, qu'un film musical fasse l'objet d'une adaptation scénique, comme State Fair (1945) adapté pour la scène en 1992, Mary Poppins (1964), Chitty Chitty Bang Bang (1968), Victor Victoria (1982), ou encore les longs métrages d'animation des studios Disney, La Belle et la Bête, Le Roi lion, La Petite Sirène, Tarzan et Aladdin. Enfin certains films non musicaux peuvent également faire l'objet d'adaptations comme Billy Elliot (2000).

 

Street jazz :

Le street-jazz est une discipline qui permet un travail sur l'énergie, les rythmes syncopés, les arrêts, les silences, la dynamique, tout en favorisant l'expression individuelle et le « feeling ». Les placements de base se rapprochent de ceux des danses académiques comme le jazz, et les techniques font aussi appel à d’autres styles plus « street » dans l’attitude ou « moderne » dans le lâcher prise et les sensations. Ce style allie énergie et interprétation.

 

SALSA

Venant tout droit de Cuba, elle attire de plus en plus de personnes. Elle ne ressemble en rien aux autres danses dites "latines". Dans la salsa, pas de ligne de danse à respecter, on joue avec son partenaire comme en rock. De plus, le rythme dynamique et riche fait beaucoup d'adeptes.

 

ROCK

Le rock'n'roll est une danse populaire. Véritable phénomène culturel des années 50, il a su traverser les âges... il se danse dans toutes les circonstances,(mariage, anniversaire, soirées diverses…)

Vous évoluez sur des musiques très typiques mais aussi sur des musiques plus modernes et actuelles.

Je peux danser le rock n'importe où et sur toutes les musiques.

Dérivé du Lindy Hop qui est l'ancêtre de toutes les danses swing, il se danse en couple. Les pas du cavalier sont différents de ceux de la cavalière, on ne peut donc s'improviser cavalière quand on est cavalier si l'on n'a pas appris les pas de sa partenaire. La danse se décompose en un enchaînement de passes, plus ou moins complexes, que l'on peut décliner à l'infini. Chaque cavalier doit connaître un nombre plus ou moins important de passes selon son niveau, car c'est à lui de guider la danse et décider lesquelles réaliser.

 

LA KIZOMBA

Désigne également une danse angolaise, pratiquée sur la musique Kizomba. Le genre musical Kizomba se décline lui-même en plusieurs sous-catégories (Kizomba au sens strict, ghetto zouk, Cabo love, tarraxinha (et le tarraxo, mélange de tarraxinha et de "zouk bass"…).

La danse se décline à peu près sur le même modèle que le genre musical.

La kizomba, en tant que musique et danse, a commencé à pénétrer l'Europe en 2008, en commençant par le Portugal, précurseur.

La danse Kizomba (au sens strict) se caractérise par sa langueur et sa position fermée, un mélange de tango et de zouk.

Le tronc demeure fixe et néanmoins souple, tandis que le bas du corps est beaucoup plus énergique. En règle générale, l'espace dans lequel se meut le couple est réduit à son strict minimum et les mouvements, bien qu'élaborés, sont économisés. En revanche, la danse Semba, correspondant à la musique Semba plus rapide, autorise et se caractérise par des déplacements plus rapides et plus énergiques, le tout dans un style festif.

Il faut noter que la Kizomba et le Semba partagent les mêmes bases, même s'il faut considérer que la Kizomba est une version simplifiée du Semba.

Pour ce qui concerne la danse Kizomba il existe quatre styles : un style angolais, un style capverdien, un style portugais et un style français.

Un mélange subtil de styles pour cette danse qui est en plein essort, venez la découvrir , accessible pour tous niveaux pour les adultes.

 

DANSE CLASSIQUE

La danse classique est la base de toutes les danses, l'en-dehors est la base de cette discipline : la jambe est tournée vers l'extérieur ainsi que l'aplomb : équilibre stable selon un alignement vertical. Elle est également caractérisée par un esprit de rigueur et de netteté car elle s'appuie sur des positions du corps et des attitudes bien précises. Elle développe la grâce et la souplesse, au travers d'enchaînements appelés "adages" (pas lents basés sur l'équilibre et l'esthétique des mouvements) et "variations" (succession de pas rapides, de sauts et de tours).

On appelle "ballet" le spectacle de danse classique présenté à un public. Il est chorégraphié, c'est-à-dire qu'il comporte des pas et des enchaînements définis et répétés à l'avance. Les danseuses de ballet sont appelées "ballerines".

L'origine de la danse classique remonte à l'époque royale. Elle est créée à la Cour de France au 17e siècle, sous le règne de Louis XIV plus précisément. C'est à ce moment-là que furent inventés les pas de base et leur nom.

Les pointes apparaissent vers 1820 et offrent à la danse classique de nouvelles possibilités. Dès lors, de nombreuses écoles se développent dans le monde entier, proposant chacune un style différent.

Elle évolue vers de nouveaux concepts comme le néo-classique (forme angulaires et travail de décalé et de déséquilibre)

Le déroulement d'un cours

Les cours de danse classique se scindent en plusieurs parties. L'échauffement, la pratique et, éventuellement, l'étirement et nous terminons par la révérence.

L'échauffement

Debout face au miroir et appuyées contre la barre, les apprenties danseuses doivent se tenir droites. Face à elles, le professeur montre l'exemple. "Première, seconde, quatrième...", les positions basiques de la danse classique s'enchaînent. Idéalement, le professeur corrige les imperfections.

On apprend, en s'échauffant, à bien positionner son corps et à travailler son port de bras et de tête.

La pratique

Si elle varie selon le professeur, la pratique se constitue généralement des mêmes exercices, quel que soit l'ordre.

  • La barre au sol, qui se pratique aussi dans des cours entièrement consacrés à cet exercice, se compose de mouvements d'étirements et d'assouplissements au sol.
  • Les diagonales, ou déplacements, où l'on évolue d'un coin à l'autre de la pièce. Pas chassés, grands et petits sauts ou encore pirouettes.
  • Et enfin les adages, qui définissent une suite de pas. On effectue ainsi à la suite, des pliés, battements et pirouettes pour former une courte chorégraphie.

L'étirement

Il se pratique le plus souvent à la fin du cours.

Il s'agit d'une suite d'exercices destinés à étirer le muscle et donc travailler la souplesse. Les étirements peuvent aussi se révéler bénéfiques pour se chauffer avant un cours. Attention cependant à ne pas abuser du stretching après une séance difficile, la fibre musculaire a besoin de repos, tout simplement.

Les bienfaits de la danse classique

Outre le caractère strict de cette discipline, la danse classique confère de nombreux bienfaits à notre corps et esprit. La preuve.

L'étirement

Un port de tête et un dos droits apportent une grâce instantanée, on le sait : on nous le rabâche depuis l'enfance. Alors si la nature ne nous a pas -ou peu- gâtées de ce côté-là, la danse classique permet d'acquérir cette posture de princesse dont on rêve toutes. On paraît ainsi plus grande et plus confiante.

La souplesse

Si lors du premier cours, on nous associe plus à un barreau de chaise qu'à un gracieux roseau, il y a de grandes chances pour que cela change au fur et à mesure. À force de battements et d'arabesques, notre corps prend le pli et devient de plus en plus souple. C'est votre compagnon qui va être content.

La silhouette

Il existera toujours des jaloux qui dénigreront la danse en scandant que ce n'est "pas du sport" (idem pour l'équitation, mais c'est un autre débat). Laissons-les parler, ou mieux, invitons-les à un cours pour qu'ils découvrent l'effroyable vérité : pendant un cours de danse classique on transpire, on rougit et on dépense des calories. Et tout ça nous dessine une silhouette de danseuse que notre entourage jalouse d'emblée.

La rigueur

Il convient de respecter certains codes, autant dans le comportement de la danseuse que dans la pratique même de chaque pas. Une façon d'être qui pourrait bien influer sur notre quotidien.

Un pratique pour tous les âges et pour tous les niveaux, cours enfants et adultes débutants ou confirmés ; rejoignez nos cours de danse classique dans notre école danse attitud, parquet, barre, miroir.

Une équipe de professeurs vous dispensera des cours de façon ludique et de manière douce mais qui ne manque pas de rigueur et de travail. Pour une façon de transmettre cet art tout en douceur, retrouvez Anne-Sophie boutant, Suzanne Fardel.

Déroulé d’un cours CLASSIQUE : Nous commençons le travail à la barre par des exercices courts et techniques et nous poursuivons par des exercices au milieu.

L’enfant découvre ainsi, la précision du mouvement et l’importance de la musicalité.

L'objectif sera d'acquérir les mouvements techniques de base de danse classique tout en développant sa sensibilité artistique. Les élèves doivent être capables de mémoriser de courts enchaînements et de les retranscrire aussi bien à droite qu'à gauche.

COURS DANSE CLASSIQUE INTER /MOYEN –POINTES

(VENDREDI 18H30 20H)

Ce cours est accessible aux élèves ayant déjà AU MOINS deux années de danse CLASSIQUE.

Nous commençons par un travail à la barre pour acquérir la force nécessaire pour monter sur pointes avant de trouver la force suffisante pour danser au milieu.

Les exercices sont progressifs est très surveillés par le professeur qui prend le temps de s’adapter aux différents élèves ainsi qu’à leurs différentes capacités.

Qui n’a pas rêve d’enfiler les chassons de pointe ? Alors si tel est ton cas ce cours est fait pour toi …

Sur pointes tout au long de l’année :

Travail des fondamentaux et des pas de base de la danse classique sur pointes, création de chorégraphies.

Pendant ce cours et tout au long de l’année :

Atelier de création en groupe, reprise de grands ballets du répertoire.

Un cours ouvert a tous les amoureux de la danse, ou bienveillance, dépassement de soi, liberté, progression, création, évolution, apprentissage, technique de ballet et bonne ambiance seront le maitre mot.

DANSE CLASSIQUE INTERMEDIAIRE ENFANTS

(vendredi 17h30 18h30)

Ce cours de danse s’adresse à des enfants qui pratiquent la danse classique depuis au moins un an.

Il est constitué d’une barre et d’un milieu qui reprennent les éléments constitutifs du cours de danse classique.

Les élèves sont autonomes, ils apprennent les chorégraphies et doivent savoir les refaire avec grâce et musicalité.

Les pas de danse classique sont de plus en plus précis et maîtrisés.

Des ateliers de création chorégraphique seront mis en place selon un thème donné, des extraits de grands ballets du répertoire seront appris et remaniés selon le niveau, la création de chorégraphies pour le gala de danse seront mis en place dès janvier.

Une cours ou la bienveillance, l’entraide, gain d’autonomie artistique, confiance, liberté corporelle , improvisation et créativité seront a l’honneur.

 

ÉVEIL À LA DANSE

Dans une dimension ludique et artistique, donc créative et imaginaire, il s'agit de faire découvrir aux enfants l'infinie variété de mouvements, de leur permettre de devenir libres et riches dans leur langage corporel. L'éveil, c'est aussi un éveil musical au sens de la découverte de différents styles de musique, au sens de l'écoute et de la traduction corporelle des paramètres de la musique. Dans le cours d'éveil, on apprend aussi à respecter des règles : protéger son corps et celui des autres, faire le silence lorsqu'on danse, observer les autres.

Dans le plaisir, les enfants vont donc acquérir les bases de la danse et de l'écoute musicale, leur permettant d'accéder ensuite à un cours d'initiation à la danse.

Le cours de danse est un moment d'émerveillement, de curiosité, d'enthousiasme pour l'enfant parmi les autres.

Objectifs:

Le cours d'éveil permet de travailler sur les fondamentaux de la danse, commun à tous les styles de danse : le corps, l'espace, le temps, l'énergie, l'intention du mouvement.

Déroulement des cours

L'échauffement se fait principalement au sol pour préserver le dos des enfants. Ceci pour obtenir à la fin de l'initiation un placement le plus correct possible.

Les cours sont basés sur différentes approches et de nombreux développements.

1. L'éveil et le développement corporel et moteur

Prise de conscience du corps (squelette, muscles, respiration)

2. L'éveil et le développement sensoriel et perceptif

Jeux avec des matières et des objets.

Exercices favorisant la perception auditive (grave, aigu, rythme...).

3. La connaissance d'éléments du langage chorégraphique

Apprendre à se repérer dans l'espace: où vais-je? Où suis-je dans l'espace?

Comprendre la qualité d'un mouvement: brusque, léger, ample, rapide...

4. Son épanouissement à travers la créativité

À partir de consignes données, l'enfant pourra donner libre cours à son imagination. C'est lui donner la possibilité de s'épanouir en réalisant quelque chose pour lui-même.

5. Savoir se situer et exister dans un groupe

Respecter, écouter, échanger... avec les autres.

L'élève apprend à se servir de son corps comme moyen d'expression, d'action et de communication.

6. Retour au calme à la fin du cours

Savoir faire le silence pour se détendre et favoriser la relaxation.

Un cours de danse éveil adapté pour les enfants âgés de 3 à 4 ans, un moment de partage et de découverte….

 

LE HIP-HOP

Ce courant est issu d'un mouvement non violent du Bronx lancé par Aka Kahyan Aasim (alias Afrika Bambaataa) et qui, malgré ses airs de Mister T, prônait le respect et la fraternité. Les acteurs de la culture hip-hop tiennent des rôles bien précis dans leurs vêtements amples et sous leurs casquettes ou bonnets. Pour simplifier, on identifiera le DJ (Disc Jockey qui mixe les disques et fait du scratch avec ses disques vinyles), le MC (Master of Ceremony qui, au micro, anime la foule, chante et fait du rap), le B-boy (break-boy qui danse le break, mais peut aussi pratiquer d'autres techniques de danse) et enfin le graffeur (qui fait des graffitis à la bombe de peinture ou au crayon marqueur). Approfondissons donc ce qui concerne la danse hip-hop.

La danse de la culture hip-hop est associée à la musique hip-hop. Cette musique est formée de mix, de scratchs, de samples (qui sont apparus grâce à la technologie), en plus des performances vocales comme le rap ou la beatbox (imitation de percussions par la voix). Du fait de sa constitution, la musique du hip-hop a induit différentes manières de bouger que l'on nomme le break, le locking et le popping qui peuvent comporter des saccades. Issu des communautés afro-américaines et portoricaines de New York, le hip-hop s'est développé dans les rues et on a pu assister rapidement à la formation de groupes de danseurs (crews) qui rivalisaient d'agilité dans des confrontations (battles). Ces compétitions informelles consistaient, au centre d'un cercle formé par les spectateurs et les danseurs, en une alternance d'improvisations (freestyle) entre les différentes équipes afin de déterminer qui était le meilleur et le plus spectaculaire.

Évolution

En hip-hop, on rencontre différents types de mouvements de danse. Il y a des mouvements que l'on fait debout et d'autres que l'on fait au sol (tours sur la tête, windmill où seul le torse reste en contact avec le sol alors que le reste du corps tourne, etc.). De nombreux mouvements sont inspirés d'autres disciplines comme le mime (l'idée du moonwalk de Michael Jackson est issu de jeunes danseurs de hip-hop), la capoeira, ou encore de l'observation d'animaux (le scorpion par exemple) ou de cultures (l'Égypte par exemple)

Après la conquête des USA, la danse hip-hop évolua ensuite dans différentes régions incluant la côte californienne et d'autres manières de danser émergèrent au contact de la culture funk dans les années 1980. On peut notamment citer le fait de bouger comme un robot et les mouvements de type electric boogaloo (une sorte de popping). C'est à cette époque que le hip-hop débarque en France. Certains d'entre vous se souviennent peut-être de "H.I.P. H.O.P." l'émission hebdomadaire de Sidney Duteil qui, en 1984 et sur TF1, débutait par un dynamique "Bonjour, les frères et les sœurs !". On y trouvait des cours de danse, des battles (appelées défis dans l'émission), des concerts en direct, etc. Cette émission a permis la popularisation du hip-hop (aujourd'hui appelé "old school") et amené beaucoup de jeunes à s'entraîner chez eux, dans les rues ou à l'école au son de gros radio-cassettes (les ghettos blasters). C'est dans cette émission qu'on a lancé en France le terme de smurf, synonyme du hip-hop dansé debout. La légende veut que le terme "smurf" (nom des schtroumpfs en anglais) a été donné à la danse du fait des gants blancs portés par certains danseurs). Or, les schtroumpfs n'ont jamais porté de gants blancs ! Une autre légende dit que le mot smurf aurait été associé au popping à cause d'un clip associant la bande-son originale des schtroumpfs aux USA et l'image de danseurs en train de faire du popping en portant de grosses chaussettes par-dessus leur pantalon de jogging.

Dans les années 90, le krump et ses mouvements énergiques (et paraissant empreints de colère) fait son apparition dans la région de Los Angeles. Cette manière de danser est associée à Cesare "Tight Eyez" Willis et Jo'Artis "Big Mijo" Ratti (leaders de la troupe des Krump Kings) ainsi qu'au chorégraphe Christopher "Lil'C" Toler (l'un des membres du jury de l'émission américaine "So You Think You Can Dance"). Depuis, plus récemment, un courant de hip-hop nommé new style se développe, mettant en avant les isolations (un peu comme en danse jazz).

Il s'agit d'un style plus "commercial" et qui s'éloigne du monde de la rue puisqu'il est à présent enseigné dans les écoles de danse sous un angle technique. C'est ce style qu'on peut voir régulièrement dans les clips vidéo. La danse hip-hop a donc de nos jours acquis ses lettres de noblesse en entrant dans les écoles de danse.

Une discipline ou petit et grand pourront se lâcher, un style décontracté mais rempli de technique, des musiques diverses et variés alors laissez vous tenter…

 

LE MODERN'JAZZ

Il y a une autre forme de danse qui est souvent enseignée dans les écoles de nos jours : le modern jazz. La confusion est souvent faite avec la danse moderne du fait du mot "moderne" qui est présent dans les deux appellations. Cela dit, les deux formes de danse n'ont pas grand-chose à voir.

Le modern jazz est issu de la danse jazz américaine des années 30 et 40 que l'on associe souvent au swing et au lindy hop (on appelle d'ailleurs aujourd'hui cela "jazz roots" ou encore "authentic jazz" pour bien marquer la différence). À la fin des années 40, la danse jazz intègre les comédies musicales de Broadway pour y évoluer dans les années 50 sous l'impulsion de chorégraphes comme Katherine Dunham ("La Grande Katherine") ou Bob Fosse. Le modern jazz est donc une danse technique, rythmée et dynamique qui essaye de rapprocher les techniques issues de la danse classique à la danse aux racines afro-américaines, avec un soupçon d'influences diverses (acrobaties, danse contemporaine, etc.). Le modern jazz est caractérisé par la coordination des mouvements, le contrôle de la gravité et les isolations des parties du corps dans le respect d'une technique de base établie. Le modern jazz est beaucoup utilisé dans les clips vidéo de chanteurs populaires (Britney Spears, Pussycat Dolls, Madonna, etc.) où il est aussi de plus en plus souvent mêlé à des mouvements de hip-hop

 

LE MODERN'

Après des dizaines d'années de règne, la danse classique commence à laisser de la place à d'autres styles de danse au début du XXe siècle. En effet, dans les années 1920, certains danseurs et danseuses sentent qu'il leur faut sortir des contraintes imposées par le ballet classique avec son fameux "en-dehors" et expérimentent de nouvelles positions, de nouveaux mouvements ainsi que de nouvelles tenues vestimentaires.

C'est ainsi que naît la danse moderne qui amène les danseurs à exprimer leurs émotions et laisser ces dernières inspirer leurs mouvements. Toujours en opposition aux règles classiques strictes, les danseurs modernes peuvent se déplacer les pieds nus et utilisent la gravité et les contractions du corps tout entier pour accentuer leurs mouvements. Des danseuses comme Martha Graham et Isadora Duncan sont considérées comme faisant partie des premières danseuses moderne

 

LE CONTEMPORAIN

Après la Seconde Guerre mondiale, apparaît la notion de danse contemporaine où la rupture est encore davantage consommée avec toutes les autres formes de danses, jusqu'au point d'aboutir au mouvement de la "non-danse" (années 90).

Les chorégraphes contemporains détournent les autres courants de danse, les métissent avec d'autres disciplines artistiques comme le théâtre, le cirque ou les arts plastiques. C'est réellement est un vaste domaine sans cesse en mouvement, plein de nouveautés, aux contours flous et aux formes multiples et hybrides. Elle peut s'apparenter à une recherche d'une autre représentation du monde, avec un vocabulaire différent des autres formes de danse. Ainsi, la danse contemporaine cherche-t-elle à surprendre le spectateur et, par ce biais, à faire naître l'émotion et généralement à faire passer un message. Merce Cunningham est considéré comme l'un des pionniers de la danse contemporaine.

CABARET

Le cabaret est un genre artistique issu d'un mélange de comédie et de danse. Il se distingue particulièrement par son lieu de performance (restaurant, club de nuit, café-bistro) où audience est rassemblée, devant la scène, autour des tables.

Dans ce cours, nous aborderons la danse de style cabaret à travers une chorégraphie jazzy sensuelle qui vous fera travailler, entre autres, votre expression scénique.

Au cours des derniers siècles, le genre cabaret a fait sensation sur Broadway et au cinéma, notamment dans les films Cabaret (1972), Moulin Rouge (2001) et dernièrement Burlesque (2010).

 

ZUMBA® ET ZUMBA® KID'S

Le mot Zumba en espagnol signifie "bouger vite et s'amuser". Elle nous transporte avec ses rythmes latins endiablés et ensoleillés (salsa, merengue, cumbia, calypso, reggaeton, etc.) et nous propose ainsi un excellent exercice cardiovasculaire. Grâce à sa musique dynamique, entraînante et festive, elle est bénéfique pour le moral.

En plus de favoriser la posture, la Zumba® est une discipline par excellence pour améliorer le tonus musculaire, l'endurance, la coordination, la flexibilité et l'estime de soi. L'objectif de la Zumba® est de bouger et de s'amuser, tout en se dépensant. Il s'agit d'un brûle-calories par excellence où il est possible de brûler plus de 600 calories en une heure. Nul besoin d'être danseuse ou danseur pour pratiquer la Zumba®, l'essentiel étant de bouger et de s'amuser, tout en étant active et actif dans la bonne humeur, et ce, au rythme de la musique exotique!

Il est à noter que la Zumba® s'adresse à un groupe de tout âge où les chorégraphies sont simples, faciles à suivre, amusantes et efficaces. Il s'agit d'une belle opportunité de danser sans être jugé(e), le tout dans une ambiance festive et conviviale.

 

LE RAGGA DANCE-HALL

Origines :

Le Dancehall reggae est originellement jamaïcain, découlant directement du reggae et qui tire son nom du Dancehall (la salle de danse ou salle de bal, en français) qui désigne le lieu où l'on danse à l'intérieur comme à l'extérieur. Il est né en Jamaïque au tout début des années 1980 (où il se confond avec le rub-a-dub jusqu'à la disparition de celui-ci en 1985) et s'est rapidement propagé dans les Antilles avant d'atteindre le reste des pays francophones.

Style musical :

Le style musical dancehall n'est pas précisément définissable. À l'origine, il s'agit de toute musique jouée dans un espace clos. Ce terme désigne plutôt une connotation de groupe, d'ambiance, de rassemblement. Ainsi, le dancehall peut aussi bien sonner digital ou hardcore que roots. Dans les années 1990, il a parfois été associé à un style qui s'est développé sur la base de la musique indienne (voir le riddim Bam Bam créé par Sly & Robbie) et du Hip-Hop.

La grande révolution du dancehall est l'arrivée des machines numériques sur l'île vers 1984/85. De nombreux compositeurs se sont mis à la composition audio-numérique (voir le riddim Sleng Teng de King Jammy).

 

Break Dance

4 « Matières » principales : Le TopRocking, les Powermooven, les FootWork, et le Tricking

Le TopRocking : Danse debout, constituée de beaucoup de bases issues de divers styles de danse hip hop et latino, apparue dans les années 50 et toujours en plein essor de nos jours. (Freestyle et Chorégraphie)

Les PowerMoove : Ce rapprochant plus de l'acrobatie et de la performance corporelle avec toutes sortes d'enchainements tout en rotation constante, par exemple ; Tourné sur la tête. (Freestyle)

Les FootWork : Enchaînements de bases et variations de pass pass au sol essentiellement basé sur les jambes, pouvant être très simple et également très complexe. (Freestyle et Chorégraphie)

Le Tricking : Enchaînement de figures et positions bloqués, figés, pouvant aller de la plus simple figure à des figures très complexe demandant de bonnes performances physiques. (Freestyle et Chorégraphie)


Comment cela ce passe-t'il en Cours ?
Pour les débutants ;

Enseignement d'un maximum de bases debout, sous forme de chorégraphie et/ou routine, Appliquer un maximum de bases debout sur la musique (de n'importe quel style) + compréhension des comptes.

Parties Sol simples avec le plus de Bases possible sous forme de Chorégraphie + Descentes (Permet de passer du debout au sol) Ateliers Trick simple, découverte des premiers mouvements accessibles à tous, apprendre les positions figées de base.

Pour les Intermédiaires et Ados/Adultes ; Même trame que pour les débutants +

Initiation PowerMoove et Tricking ; Demandant un peu plus de maîtrise de son corps, tout en restant abordable pour tous, sous forme d'ateliers individuels ou de groupe. + Histoire et Provenance des différents Styles de Break et différents Pas appris !

école de danse Les Angles, école de danse Avignon

 

LE BODY & MIND, C'EST QUOI ?  

Le BODY & MIND, c'est un cours inspiré du yoga qui permet à tous de travailler sa musculature profonde, son équilibre et sa souplesse.

COMMENT ?

Chaque exercice est conçu avec plusieurs niveaux de difficultés pour que chacun puisse pratiquer et progresser à son rythme.

Tous les mouvements, inspirés du yoga, sont associés à la respiration pour que la pratique soit agréable.

Chaque séance se termine par une courte relaxation / méditation.

POUR QUI ?

Pour tous ! Tous les exercices peuvent être adaptés à chacun quel que soit votre niveau sportif, votre âge, votre condition physique ...

 

QUELS BENEFICES ?

  • renforcement de la musculature profonde, amélioration de la tonicité
  • prise de conscience et amélioration de la posture
  • diminution des maux de dos
  • gain d'amplitude de mouvement
  • gain d'élasticité des muscles et des tendons
  • amélioration de la souplesse
  • diminution des tensions et du stress
  • amélioration de la concentration et de la mémoire
  • un cours sans impact et sans violence pour protéger votre corps et en particulier vos articulations
  • travail de la respiration, du souffle, pour un cœur et des poumons renforcés

DANSE BRESILIENNE

Venez retrouver Adrianao salomao originaire du bresil, lors de ces séances coloré et endiable sur les rythmes populaire brésiliens, un moment de voyage, de détente dans un univers coloré, ambiancé, plein de joie et de bonne humeur,

Rien de mieux pour vous amuser et lâcher prise.

L’histoire de la danse brésilienne est aussi diverse que le monde de la danse aujourd’hui et leur héritage continuera à inspirer les danseurs des générations à venir. Même certains des amateurs de danse les plus dévoués ne réalisent pas à quel point la danse sociale populaire actuelle provient de l'influence latino-américaine, notamment du Brésil.

Les origines des danses emblématiques du Brésil

De nombreuses danses sociales répétées et jouées aujourd'hui, tant dans les clubs de danse que dans les compétitions de danse, trouvent leurs origines en Amérique latine.

La Lambada et la Samba, par exemple, viennent toutes deux du Brésil. Dès le début, de nombreuses danses brésiliennes mettaient en vedette un homme et une femme; Cependant, nombre d'entre eux étaient inspirés par des expériences de vie en général, plutôt que par de simples romances.

Alors que ces danses latines ont été introduites dans la culture occidentale et européenne au 20ème siècle, où elles ont reçu la plus grande notoriété, elles étaient présentes au Brésil bien avant leur découverte par le reste du monde.

D'interdit à respectable

Toutes les danses du Brésil sont issues d'une combinaison de cultures européenne, africaine et autochtone.

Les esclaves ont été importés au Brésil par les Portugais au cours du 16ème siècle et ils ont amené des danses avec eux. Les colons considéraient qu'ils étaient un péché en raison de la présence de nombril et d'autres parties du corps qui n'étaient pas utilisés et n'étaient pas considérés appropriés dans les danses européennes.

Certaines danses d'esclaves sont devenues si populaires que le roi Maneul a dû prendre la peine d'adopter une loi l'interdisant. La meilleure comparaison à cette danse maintenant rare serait le Charleston plus moderne. Finalement, ces danses d'esclaves ont évolué pour inclure davantage d'étapes influencées par le latin, ce qui l'a rendue plus reconnue par les classes supérieures. Elle a été continuellement modifiée pour ressembler davantage à la danse de salon, puis a été reconnue comme une "danse brésilienne gracieuse" à la fin du XIXe siècle.

Le Maxixe, Samba et Lambada

Dans les années 1800, on a inventé le Maxixe, qui a ensuite été décrit comme un tango brésilien. Cela a conduit au développement éventuel de la samba et de la lambada. Les étapes sont simples, ressemblant à un traditionnel deux étapes avec une touche plus latine. Les gens dansent encore aujourd'hui alors qu'ils célèbrent la culture et le patrimoine du Brésil.

La Maxixe a été introduit aux États-Unis à la fin du siècle et existe aujourd'hui dans la danse de salon en forme de pas du même nom, constitué d'un chassé et d'un pied pointu. Le Carioca est une autre forme de samba, qui reste la plus forte contribution du Brésil en matière de danse. Il est devenu populaire au Royaume-Uni au milieu des années trente. Il a été rendu encore plus populaire par les danseurs américains Fred Astaire et Ginger Rogers alors qu'ils dansaient dans leur premier film ensemble.

TIK TOK,attitud’

Tu veux rester dans le move ?

Tu veux rester dans le move ?

Alors viens t’amuser et apprendre des chorégraphies fun et intergénérationnelles, sans rester devant un écran !!! Les parents vont adorer et adhérer, toi tu va bouger, te dépenser et t’éclater sur des rythmes divers et variés sans rester sur ton canap’

ALLEZ TOUS AU RDV

Quelques explications :

Vous êtes dans votre salon, assis dans le canapé, quand tout à coup, dans votre champ de vision, vous voyez votre enfant gesticuler devant son téléphone, sur une musique qui vous restera dans la tête pendant des jours. Pas de doute, il est sur TikTok, l'application aux 1,5 milliard de téléchargements dans le monde. Vous avez forcément déjà entendu parler de cette application, même sans trop savoir de quoi il s'agit.

Alors pour comprendre ce que peut donc bien faire votre enfant (ou votre petit frère, soeur, neveu ou nièce) sur TikTok, le mieux reste encore de s'y intéresser. Car derrière son nom rigolo, l'application permet à toute une génération de publier des vidéos originales et de développer son sens de la créativité.

FIT 'n' FORM:

Ce cours, très souvent organisé sous forme de circuit, permettra de travailler le renforcement musculaire global, de tonifier le corps, pour une meilleure harmonie, et aisance au quotidien, et permettra également d'affiner la silhouette.

Un cours essentiellement effectué au poids de corps, sans charge additionnelle.

 

 

Les danses en ligne

Les cours de danses en ligne sont une approche et une mise en pratique efficace des styles de danses les plus répandues. Les chorégraphies sont adaptées à tous les niveaux, et permettent d'apprécier les bases essentielles de : kuduro, madison, disco, merengue, swing, cha cha, mambo … Aucun niveau en danse n'est demandé et ce cours est ouvert aux grands débutants.

Danse de salon

Apprenez les danses de couple facilement, efficacement et agréablement.
Intégrez à votre rythme les bases et développement de chaque danse :
Tango, paso doble, cha cha cha, valse, rumba, java......
L’enseignement sera adapté au niveau des élèves jusqu'à la piste de danse.
Le but est de vous permettre d'être à l'aise dans les lieux de danse, les thé dansants, les bals, les clubs, les soirées, les réveillons, .....

Les disciplines