Salomé Benslama: Danse Attitud aux angles dans le Gard (30)

Artiste danseuse, chorégraphe et professer danse orientale & folklores égyptiens

Salomé Benslama est une artiste complète au parcours riche et varié : éprise de musique et de danse depuis l’enfance, elle débute sa formation par douze ans de violon classique au Conservatoire National de musique d’Avignon. Attirée depuis toujours par l’Orient, elle pousse à 14 ans la porte de son premier cours de danse orientale et n’aura de cesse depuis de se former auprès des plus grands maîtres français et étrangers de la discipline. Passionnée avant tout, elle perfectionne sa danse et enrichit son répertoire lors de nombreux festivals et stages dans toute la France, en particulier lors de séminaires professionnels intensifs ou de cours particuliers avec des professeurs et chorégraphes réputés dont elle admire le talent. Elle entreprend également un voyage d’étude en 2015 au Caire, berceau de la danse orientale, pour développer son style égyptien.

Danseuse, chorégraphe mais aussi musicienne, elle considère danse et musique comme deux arts étroitement liés et indissociables. En perpétuelle formation, elle cherche chaque fois à parfaire sa technique, son interprétation et ses connaissances pour faire de sa danse un authentique moyen d’expression.

Soucieuse de transmettre au plus grand nombre sa passion pour cet art, elle suit en Juillet 2014 la formation professionnalisante à l’enseignement de la danse orientale dirigée par Yaël Zarca et l’Association Sultana puis crée en octobre 2014 l’Association Souffles d’Orients pour promouvoir les danses orientales dans le sud de la France, en particulier dans la région d’Avignon, terre de culture à travers le Festival de théâtre ou les Hivernales (danse). Elle nourrit de grandes ambitions pour son association : cours et stages pour mettre la danse orientale à la portée du plus grand nombre, spectacles et évènements pour redonner à cet art ses lettres de noblesse.

En 2016, son parcours artistique est reconnu par le Conseil International de la Danse (CID) de l’UNESCO dont elle devient membre.

N’envisageant pas la danse orientale sans la richesse culturelle qui lui est inhérente et dans un souci constant de transmission et de reconnaissance de cet art méconnu et si souvent décrié, elle entreprend dès 2007 des recherches approfondies et s’attèle à l’écriture d’un ouvrage reliant l’histoire, les styles de danses orientales ou la musique arabe (ouvrage en cours de rédaction). Elle intervient ponctuellement comme conférencière pour exposer le fruit de ses recherches.

Salomé Benslama